• Accueil

     Bienvenue dans mon univers de créations

    Celles ci sont sous copyright

    copyrightninie28052

    Accueil

    copyright 00051593

    Accueil

    Accueil

    Accueil

    Accueil

       Je remercie tout particulièrement mon amie Sylvie Erwan de m'avoir offert généreusement ce kit  

    ainsi que pour le montage et mise en forme de mon blog.

    Accueil

     Au plaisir de vous lire

    Annie ou Ninie28

  • L'été s'en est allée
    L’été s’en est allé, voilà que je frissonne,
    Sous un ciel pesant de rêves inachevés ;
    Le murmure du vent vient me parler d’automne.
    Dans une ultime valse, les feuilles tourbillonnent,
    Se déposent en douceur, sur le gazon mouillé ;
    Et l’arbre dépouillé, généreux, leur pardonne.
    La clarté se mêlant aux mailles de fils d’ombre,
    Les outardes s’assemblent en vue du long voyage
    Qui les mènera très loin, à l’autre bout du monde.
    Du regard, je les suis, je les vois s’éloigner,
    Symphonie de cris comme message d’adieu.
    Au ballet de leurs ailes me laissant envoûter,
    Alors, résonne, en moi, le mot de liberté.

    poème trouver sur le net


    votre commentaire
  •  Bon mardi...


    10 commentaires
  •  

    L'été se meurt
    L'été se meurt au creux du ciel
    d'un automne naissant.
    Il laisse derrière lui goût de miel
    et souvenirs apaisants.
    Le soleil plus avare de rayons denses,
    cabotine avec les nuages,
    tandis qu'au jardin s'épuise la fleur sauvage
    qui tente une dernière performance avant
    de tirer sa révérence.
    Les couleurs de l'arc-en-ciel
    s'effacent discrètement
    devant le spectacle flamboyant et irréel
    d'un automne trop souvent larmoyant.
    L'oiseau indolent et rebelle
    continue à piailler inlassablement,
    mais chacun de ses battements d'ailes rappelle
    que ce n'est plus le printemps.
    L'arbre dans toute sa véhémence
    se cabre à l'idée de céder au vent déluré et déterminé
    à le dénuder avec impudence.
    Le jardin, jadis aux allures magiques,
    se referme avec regrets nostalgiques
    sur un automne pomme-cannelle,
    anticipant le retour des hirondelles.

    Cécile Blondeau


    13 commentaires
  • En septembre.....Bon week-end.

    En septembre
    Parmi la chaleur accablante
    Dont nous torréfia l’été,
    Voici se glisser, encore lente
    Et timide, à la vérité,
    Sur les eaux et parmi les feuilles,
    Jusque dans ta rue, ô Paris,
    La rue aride où tu t’endeuille
    De tels parfums jamais taris,
    Pantin, Aubervilliers, prodige
    De la Chimie et de ses jeux,
    Voici venir la brise, dis-je,
    La brise aux sursauts courageux…
    La brise purificatrice
    Des langueurs morbides d’antan,
    La brise revendicatrice
    Qui dit à la peste : va-t’en !
    Et qui gourmande la paresse
    Du poète et de l’ouvrier,
    Qui les encourage et les presse…
     » Vive la brise !  » il faut crier :
     » Vive la brise, enfin, d’automne
    Après tous ces simouns d’enfer,
    La bonne brise qui nous donne
    Ce sain premier frisson d’hiver !

    Paul Verlaine


    11 commentaires
  • Bon mardi...


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique