• Je viens vous souhaiter une bonne journée à tous
    Gros bisous 


    14 commentaires
  • Printemps
    Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire !
     Voici le printemps ! mars, avril au doux sourire,
     Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis !
     Les peupliers, au bord des fleuves endormis,
     Se courbent mollement comme de grandes palmes ;
     L’oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes ;
     Il semble que tout rit, et que les arbres verts
     Sont joyeux d’être ensemble et se disent des vers.
     Le jour naît couronné d’une aube fraîche et tendre ;
     Le soir est plein d’amour ; la nuit, on croit entendre,
     A travers l’ombre immense et sous le ciel béni,
     Quelque chose d’heureux chanter dans l’infini.

     Victor Hugo


    16 commentaires
  •  La beauté
    Toutes ces choses vous les avez dites de la beauté,
    Mais en vérité vous n'avez pas parlé
    d'elle mais de désirs insatisfaits,
    Et la beauté n'est pas un désir mais une extase.
    Elle n'est pas une bouche assoiffée ni une main vide tendue,
    Mais plutôt un cœur embrasé et une âme enchantée.
    Elle n'est pas l'image que vous voudriez voir
    ni le chant que vous voudriez entendre,
    Mais plutôt une image que vous voyez,
    bien que vous fermiez les yeux et un chant que
    vous entendez, bien que vous bouchiez vos oreilles.
    Elle n'est pas la sève sous l'écorce ridée,
    ni une aile attachée à une griffe,
    Mais plutôt un jardin toujours en fleurs
    et une nuée d'anges toujours en vol.
    La beauté est la vie lorsque la vie dévoile son saint visage.
    Mais vous êtes vie et vous êtes le voile.
    La beauté est l'éternité se contemplant dans un miroir.
    Mais vous êtes éternité et vous êtes le miroir.

    Khalil Gibran


    12 commentaires
  • Très bonne journée à vous mes ami(es)
    Gros bisous 


    12 commentaires
  •  Le Printemps
    Te voilà, rire du Printemps !
    Les thyrses des lilas fleurissent.
    Les amantes qui te chérissent
    Délivrent leurs cheveux flottants.
    Sous les rayons d’or éclatants
    Les anciens lierres se flétrissent.
    Te voilà, rire du Printemps !
    Les thyrses de lilas fleurissent.
    Couchons-nous au bord des étangs,
    Que nos maux amers se guérissent !
    Mille espoirs fabuleux nourrissent
    Nos cœurs gonflés et palpitants.
    Te voilà, rire du Printemps !

    Théodore de Banville


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique