• Très bonne journée à vous mes ami(es)
    Gros bisous 


    10 commentaires
  •  

    Pour que tu m'aimes encore
    Je décrocherai la lune, pour t'en faire cadeau
     J'ornerai ton univers, d'une myriade d'étoiles
     Tu comprendrais alors, que tu es mon héros
     Avec mon sang, je te dessinerai une belle toile.
     Je tenterai de m'approcher du soleil, pour toi
     Afin de te ramener la chaleur, pour toujours
     Tu rirais, j'en suis certaine de mes exploits
     En lettres de feu, je graverai tout mon amour.
     Je sèmerai à tout vent, l'espoir et la tendresse
     Imaginant mes mains parcourant, ton visage
     J'insufflerai dans mes doigts, ma délicatesse
     Ce moment, deviendra le plus beau partage.
    Femme jusqu'au bout des ongles et loubarde
     J'opterai enfin, pour la coiffure qui te plaira
     Que ton regard amoureux sur moi, s'attarde
     Pour toi, mon bien-aimé, mon cœur battra.
     Ton appel résonnera au-delà des distances
     Tu es ma plage, mon horizon, ma maison
     Viens, dans ma vie, tu seras de connivence
     Pour nous, je quémande quelques saisons.

    Michèle de Guise

     


    10 commentaires
  • Je viens vous souhaiter une bonne journée à tous
    Gros bisous 


    11 commentaires
  • A une jeune fille
    Pourquoi te plaindre, tendre fille ?
    Tes jours n'appartiennent-ils pas à la première jeunesse ?
    Daïno Lithuanien.
    Vous qui ne savez pas combien l'enfance est belle,
    Enfant ! n'enviez point notre âge de douleurs,
    Où le cœur tour à tour est esclave et rebelle,
    Où le rire est souvent plus triste que vos pleurs.
    Votre âge insouciant est si doux qu'on l'oublie !
    Il passe, comme un souffle au vaste champ des airs,
    Comme une voix joyeuse en fuyant affaiblie,
    Comme un alcyon sur les mers.
    Oh ! ne vous hâtez point de mûrir vos pensées !
    Jouissez du matin, jouissez du printemps ;
    Vos heures sont des fleurs l'une à l'autre enlacées ;
    Ne les effeuillez pas plus vite que le temps.
    Laissez venir les ans ! le destin vous dévoue,
    Comme nous, aux regrets, à la fausse amitié,
    À ces maux sans espoir que l'orgueil désavoue,
    À ces plaisirs qui font pitié.
    Riez pourtant ! du sort ignorez la puissance
    Riez ! n'attristez pas votre front gracieux,
    Votre œil d'azur, miroir de paix et d'innocence,
    Qui révèle votre âme et réfléchit les cieux !

    Victor Hugo 


    14 commentaires
  • Juin (La ronde des mois)
    Ce sacré petit mois de Juin
    Couvert des couleurs d'arlequin,
    Nous conduit vers l'été, doucement,
    Allongeant les jours discrètement.
    Les averses, fréquentes, nettoient la nature
    Et laissent, derrière elles, un ciel d'azur.
    Exaltant, des parfums enivrants
    Dans un univers transparent.
    Et, pourtant l'on sait sans aucun doute
    Que, quand Saint Barnabé, sous la céleste voûte
    Coupe le pied de ce pauvre Saint Médard
    L'été somnolent n'est jamais en retard.
    Et sous un soleil chaud et éclatant
    En ce dernier mois du printemps
    S'épanouie, la fête de la musique
    Nous entraînant, dans une ronde magnifique.

    Dominique Sagne 


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique